Auteur vs Avatare ! (Qui aura le Dernier Mot, Jean-Pierre ?)

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

Je sais que l’Autre, Ma Créatrice, s’amuse à me faire passer pour une Connasse ! Mais en réalité, c’est elle, La Connasse !

 

Je ne suis après tout que le vil relent de sa Connassité, l’appendice scriptural de sa mesquinerie et le jumeau (maléfique ?) cynique de son Surmoi ! Donc, cette Pute fait de moi son instrument (de torture ?), et pourtant, elle a l’impétuosité de me dénigrer sans une once de scrupule !

 

Salope !

 

[…]

 

Quoi ?

 

C’est pas moi qui ait commencé, c’est elle, d’abord ! Je défends mon honneur en lui rendant tout simplement la monnaie de sa pièce…ne pouvant lui éclater physiquement la face à coups de pelle !

 

«Hey, toi là ? Viens donc voir par là si t’es Une Créatrice !»

 

 

Moi : Plait-il ? On m’a sonné ?

Cunégonde : Oui connasse, c’est ton Avatare préférée qui te parle !

Moi : Connasse ? Mais va-te-faire-foutre espèce de catin ! Tu pourrais me montrer un minimum de respect. Je suis (ton père ?) Ta Créatrice bordel !  Alors, je te prierais de bien vouloir faire attention à ton vocabulaire quand tu t’adresses à moi…

Cunégonde : Fais ce que je dis, mais pas ce que je fais, hein ? Tchip ! La répartie fétiche des tyrans !

Moi : ???

Cunégonde : je te respecterais quand TOI, tu me respecteras ! Parce que dis-moi, qui s’amuse à me faire passer pour une connasse ? Hein ? Dis-moi ?

Moi : Oui bon bah, c’est pour le fun…

Cunégonde : Attends, j’ai pas fini ! Nan parce que c’est grave ce que tu es occupée à me faire passer… La diffamation ? T’en a déjà entendu parler ? Tu sais que c’est un acte répréhensible et passible d’une amende ?

Moi : Genre, tu vas porter plainte ! Mais auprès de quels service ma pauvre fille ? Des Avatars Opprimés, Des Héros Bafoués, ou Des Protagonistes Humiliés ? Allez, laisse-moi rire !

Cunégonde : Tu marques un point ! Mais sache que j’ai un autre moyen de pression !

Moi : Ah oui ? Genre… ?

Cunégonde : Le droit de grève, ça te dit quelque chose ?

Moi : Pfff, laisse-moi rire ! (Again !) T’aime trop te toucher le cortex pour fermer ta Grande Gueule !

Cunégonde : …

Moi : …

Cunégonde : …

Moi : Bon allez, fini gentiment de faire ton boudin et remet toi à bosser ! Y’a des articles qui attendent d’être rédigés !

Cunégonde : …

Moi : Sans rancune ?

Cunégonde : Va te faire foutre !

Moi : Oui, c’est ça ! Moi aussi je t’aime…

 

Ah le petit personnel n’est plus ce qu’il était… Il se rebelle d’un rien désormais ! Mais où va-t-on ? Ou va-t-on ? A trop leur donner, aussi…

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article