Compromis ou la réussite du couple...!!!!

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

« L’illustre Elu » aime s’occuper de moi. J’aime qu’on s’occupe de moi. Nous avons donc trouvé le parfait compromis garant de la solidité de notre couple :

 

« On s’occupe tous les deux de moi ! Et on kiffe ça ! »

 

Oui, vous avez remarqué, « L’Elu » a pris du galon ! Depuis le dernier billet, désormais je le sobrique du blaze de « L’Illustre Elu ». Le Sieur susmentionné, mettant enfin du cœur à l’ouvrage à remplir la seule clause du  contrat conjugal pour laquelle j’aime à donner (de mon corps) sans compter, il était on-ne-peut-plus « normal » que je récompense son investissement/fasse honneur à ses prestations/célèbre en talons aiguilles hauts perchés (expression un chouïa capilotractée de l’adage de départ « célébrer en grandes pompes », j’en conviens !) ses performances, en l’affublant d’un blaze qui déchire grave ma grand-mère à l’orifice buccal perpétuellement béant !

 

Orifice perpétuellement béant pour makreller, bandes de moules ! Ma Mère-Grand ayant plagié la Vierge Marie pour assurer sa descendance ! On est bien d’accord !

 

A  ce sujet, « makreller » pour les néophytes, signifie commérer... (Et pour info, c’est un terme usité pratiquement exclusivement par la diaspora antillaise !)

 

Oui, aujourd’hui, je suis amour, compassion et pitié, et dans ma magnanimité la plus abyssale, pour une fois, je consens à me montrer encline à éclairer votre lanterne sur un sujet qui paraissait pour certains  peut-être abscond ! Et pour les autres, bah appréciez l’éloquence avec laquelle je m’exprime sur ledit sujet pour le plus grand plaisir de vos rétines ! (Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise d’autre ?)

 

Oui Cunégonde DeLaRoche est vaniteuse !

Et oui Cunégonde parle d’elle à la troisième personne…

 

Mais revenons à Panurge et à ses bestioles qui n’ont pas inventé l’eau du fil à couper le beurre chaud, je mets un point d’honneur à ne pas m’écarter du Grand Chemin de ma Ligne de Mire Laine Machine (« Attention, Javel dire à tout le monde ! » Oui, depuis le dernier billet, je me laisse aller à une publivorinite pas encore aigüe, mais je sens que ça ne saurait tarder !) de conduite…à savoir assouvir le moindre de mes désirs !

Et si par mégarde, il en venait, non pas à emprunter le Petit Chemin Boueux (bandes de pervers psychotiques) mais à emprunter un Itinéraire Bis pour genre assouvir le moindre de ses désirs (on a dis désirs chastes !) à lui, ah bah là, je dis :

 

« Non mais tu te fous de ma gueule ?

T’es vraiment égoïste…tu penses pas à moi ! »

 

 

Généralement, il marmonne dans sa barbe inexistante d’être imberbe dont la lèvre supérieure peine à se voir ornementée du non moins célèbre (mais abject) duvet pubère. Je le laisse faire son boudin quelques heures, voire quelques jours, si vraiment -dixit ma génitrice de substitution- j’ai vraiment manqué de toupet ! (J’aime le langage châtié de ma daronne ! Aux antipodes de mon vocable putassier ! Car moi je dirais plutôt, si vraiment, j’ai vraiment fait ma Connasse de Pute mais abusé !)

 

On a le niveau de langage que l’on a !

 

 

C’était Cunégonde DeLaRoche qui retourne vaquer à ses occupations de makrellage avec Mr Propre et Canard Vécé sur les derniers (po)potins passés dans le cloaque !

Alors, un conseil, gare à vos fesses !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article