Cunégonde way of life !

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

J’ai une conception somme toute particulière du mode idéal de vie (selon Cunégonde !). Vivre comme bon me semble au gré de mes envies, à la lisière de mes ressources financières et à la périphérie des impératifs sociaux et moraux.

 

J’entends par là que le schéma « Métro-Boulot-Dodo » couplé à celui du « Contrat de Mariage-Crédit Immobilier sur les Lombaires-Mioches » ne fait pas absolument pas fantasmer. Je suis plutôt du genre à petit-déjeuner d’ailerons de poulet à 17h le samedi (après deux heures de danse intensive, il commence à faire faim !), à faire mon grand ménage de printemps le dimanche soir à 23h (pouvait pas avant, je rentre tout juste de mon week-end) ou plus basiquement à me coucher en semaine à 2h pour me lever à 7.

 

Ah oui petite précision, je ne suis pour ainsi dire jamais chez moi à part pour cette activité futile mais non moins vitale que l’on nomme « faire dodo ». Depuis quelques années, j’ai pour hygiène de vie la capitalisation slash pérennisation de mon corps de bonnasse façon je squatte la salle de sport/de danse tous les jours ou presque jusqu’à fatiguer.

Afin de m’assurer de rentrer suffisamment tard chez moi, je m’improvise taxi pour certaines de mes co-équipières de la sueur slash douleur : sachant que je suis généralement d’humeur loquace et sachant que je ne recherche exclusivement que la compagnie de mes semblables… !

 

Et sachant aussi en parallèle que Ma Roomie Lion Queen (Madame soit disant se réserve l’exclusivité du sobriquet Roomie mais qu’elle aille donc se faire foutre pour ce qu’elle suit de mes tribulations) aime à m’entretenir de ses histoires de fesses peu importe l’heure à laquelle je rejoins nos pénates…

 

[…]

 

Ce rythme de vie connait toutefois des détracteurs. Vous savez les fameux empêcheurs de tourner en triangle isocèle rectangle […] je t’emmerde petit merdeux j’exècre les maths ? Parfaitement, ceux-là même qui feraient bien de se sustenter de liquide séminal/cyprine pour se détendre un petit peu !

 

Chacun y va de son petit couplet sur la qualité de ma vie, mes futures carences, et patati et patata…

 

Mais bordel, je ne suis qu’une anarchiste de l’emploi du temps socialement établi, une révolutionnaire du planning culturel, une rebelle de l’horaire usuel. Alors merde, détendez-vous.

 

Je ne bois pas.

Je ne fume pas.

Je paie mes impôts.

Je n’éructe pas en public.

Je dis bonjour à La Dame.

 

Alors faites pas ièch’

 

C’était Cunégonde DeLaRoche en mode vénère !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamalilou 12/01/2013 00:38

on va doucement arriver à 2ans sans billet...
doux bisous 13 enthousiastes et 13 agréables pour un début d'an 13 enjoué, avec la santé et l'amour dont tout découle

prends soin de toi, et n'hésite pas à revenir partager un peu sur ton blog, nous t'attendons...13 optimistes...

avec toute mon amitié

kinia 14/10/2012 14:52

Je tiens à dire que je suis désolée de mon absence sur la toile ces derniers temps
Je commence à apprendre à vivre comme toi. Savoir profiter et se f...tre du qu'en dira-t-on.
Le chômage aide un peu pour les couchers tardifs et les maux de dos pour ne pas faire systématiquement mon ménage.
Les enfants ne me parlent presque plus, etc...
Donc profiter oui, mais il faut tout de même un peu de sous pour vivre...
Par contre, je fume. Pour tout le reste : idem. Je respecte les autres et je ne demande plus que l'on me laisse tranquille. Je veux découvrir le "Carpe Diem".
Bisous kinia

mamalilou 17/07/2011 19:52


polis comme le miroir... m'enfin... mais tu peux cracher dessus... lol... :o))))
bisous baveux donc...


Teckel Enragé 15/07/2011 17:03


une seule chose à dire : encore !


Maximgar 09/05/2011 00:22


Bonne nuit alors (même si j'avais cru comprendre que tu dormais plus aux alentours de 2h du mat')...

Et puis si jamais tu nous cherches (ou me cherche), je traine beaucoup dans un nouvel endroit plutôt fun et débile, mais comme j'y suis un héros, ça ne compte pas :
http://pascanethouse.wordpress.com

A bientôt, et puis surtout, conseil d'un procrastineur de l'écriture : prends tout ton temps pour remeubler le cloaque de paragraphes. (Dans mon cas personnel, ça ne m'empêche pas de venir te
relire).

A la prochaine.