Hey Mec ! JE SUIS PAS TA MERE, BORDEL !

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

L’Elu ces derniers temps me fait une crise de je-ne-sais-trop-quoi ! Il paraîtrait que genre, je passe mon temps à le réprimander !

 

Il n’a qu’à être moins con aussi !

 

A travers ses jérémiades, j’ai cru comprendre que parfois il me craignait tel l’enfant craignant le courroux maternel !

 

Le « Maternel » me chagrine un tant soit peu ! (Et encore, j’euphémise !) Le « courroux », MON courroux, je le trouve –pour ma part- très approprié dans la mesure où LUI SEUL est en mesure de donner La Réplique aux exactions qu’il commet sous l’influence de SA connerie confondante d’immaturité et ahurissante de non-sens !

 

Faut bien que quelqu’un de sensé lui fasse entendre raison ! Et ce quelqu’un de sensé, bah, il se trouve que c’est moi !

 

Je me donne du mal pour le remettre dans le droit chemin et voilà que pour tout remerciement, il me prend pour sa mère ! P O U R   S A   M E R E   !!!!!

Manquerait plus que tout penaud, tel un gosse épris de remords, il attende bien sagement sa punition ! Punition, symbole dans ce contexte, de l’amour inconditionnel d’une Môman envers son rejeton !

 

Beurk… !!!!

 

Remarquez, ce n’est pas la première fois qu’il me fait le coup ! Je me souviens que durant son premier mandat, mandat quadriennal pour mémoire, L’Elu ne se levait POUR aller bosser QUE par PEUR des REPRESAILLES !

 

Mes représailles !

 

Un matin, à l’article de la Mort (le pauvre chou avait attrapé un vilain rhume !) il m’avait supplié de ne pas lui en tenir rigueur et de ne surtout pas l’enguirlander/le sermonner/lui faire part de la plus grande de mes déceptions mais là, même avec toute la meilleure volonté du monde, il se trouvait dans l’incapacité physique (petite nature, va !) de partir à la chasse aux mauvaises herbes mortes (il est paysagiste !). Je lui ai rétorqué qu’il faisait bien ce qu’il voulait de ses muqueuses, qu’après tout, c’était un grand garçon !

Et, c’est entre deux râles -genre j’expire mes derniers souffles, je te dois bien la vérité- qu’il m’avait avoué les réelles motivations qui le faisait, tous les matins, s’extirper du lit conjugal !

 

J’en suis restée sur le séant !

J’ai dû beugler quelque chose du genre « Hey, mais je suis pas ta mère ! Alors va te faire foutre TOI et ton APPREHENSION DE MERDE !

 

Le chapitre fut ainsi clos ! (Oui j’aime clore tout débat/discussion sur une note lyrique comme celle-ci !) Chapitre clôturé qui se voit aujourd’hui remanié en raison d’une litanie perpétuelle de reproches (de ma part) en réponse à un comportement immature et irresponsable (de sa part) !

 

Donc Mon Chéri, j’ai envie de te dire :

 

«  Soit moins Con et je te laisserais tranquille ! »

 

 

C’était Cunégonde DeLaRoche, blasée de jouer les mères castratrices !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tabellarius 28/02/2011 12:14


T'chao Culnégonde !

J'adore, change rien...

Au moins il est prévenu !

Gros bisous


Cunégonde DeLaRoche 13/03/2011 21:11



N'est-ce pas ? Je savais bien que ce texte-ci te plairait... Ch'ai pas pourquoi, je le sentais !


Bonne fin de week end à toi Tab !