Migraine et Etres couillaires ! Les deux font la paire...

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

Je suppute que mon lectorat féminin ne pourra qu’avaliser l’assertion suivante :

 

 

« Les hommes nous donnent mal au crâne ! »

 

 

Une amie, à juste titre, m’a fait part de son opinion selon laquelle les hommes devraient automatiquement être fournis avec manuel d’utilisation et cachets effervescents… pour dissiper et exterminer toute migraine inopportune ! Pour les plus casse-c**** d’entre eux, il serait même de bon ton que ledit cachet soit remplacé par une substance chimique autrement plus radicale, j’ai nommé le Prozac !

 

 

Hum, Avis à la gente Masculine… !

 

 

Pourquoi quand votre Chère et Tendre Moitié vous pose une question fermée, dont la simplicité n’a d’égale que votre réflexe pavlovien à la vue d’une chiennasse/bonnasse et qui n’attend que pour seule réponse un OUI ou un NON, irrémédiablement au choix, vous prenez bien soin de ne pas nous répondre en faisant la sourde oreille ou l’aveugle mirette, ou, de nous balancer les insupportables/inséparables « On verra » et « J’te r’dis ça ! »

 

P**** , mais je te demande juste si on se voit demain soir ?

 

Et le « Bah si tu veux »  au passage, tu peux te le foutre où je pense !

 

A propos de foutre, quand à l’inverse, ce-qui-ballottent-entre-vos-jambes vous rappellent au combien vous souffrez de notre absence, épargnez-nous, je vous en conjure, le « Et, est-ce que tu penses à moi ? » enchaîné par la non moins vaniteuse « Et est-ce que je te manque ? » pour conclure par le fameux « Est-ce que tu veux me voir ? »

 

Vous craignez l’immolation inopinée de votre orifice buccal si d’aventure vous formuliez votre requête de manière directe telle « J’ai envie de te voir. Tu me manques. Quand es-tu disponible ? » ou comment ça se passe ?

 

Nan parce que souvenez-vous, au prémisse de la relation avec votre Chère et Tendre Moitié, quand ce qu’il y a dans votre caleçon vous faisait comprendre qu’il aimerait bien voir ailleurs si Elle y est dans sa petite culotte, vous ne lésiniez pas sur la prose galante !

 

Alors, pourquoi, mais pourquoi, un tel virage à 180 ° quelques semaines après avoir réussi à nous serrer ?

 

 

 

C’était Cunégonde DeLaRoche en plein conciliabule avec Canard Vécé !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article