Niou Yerz'Yves...

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

Pour la tacite reconduction annuelle, « La Sororité des Grosses Dindes «  a décrété à l’unanimité, à bulletin secret à main levée, avec droit de véto sans mon consentement que les festivités se dérouleraient dans mon appartement !

 

(La Sororité des Grosses Dindes, au fait, c’est le nom de mon Crew ! Crew uniquement composé de Ladies, mais attention que des Ladies Bonnasses ! Ah et puis accessoirement, Men Forbidden ! Pourquoi « Dinde » et pourquoi « Grosse » ? Parce que parmi tous les surnoms dont nous nous affublons les unes les autres, il a bien fallut trancher et parce qu’en raison d’une basanéité prononcée -partagée par la majorité- nous assumons et revendiquons nos formes !)

 

La soirée s’est déroulée sans encombre jusqu’à ce que nous décidions d’annexer un dance floor prévu à cet effet, afin de dispenser Bonheur, Rinçage de Mirette et Pelotage gratuit à autrui… Bonheur, car une armada de gonzesses habillées en Tasse généralement ravit les Messieurs qui composent l’assemblée. Rinçage de Mirette car nos Hips don’t Lie when dancing et Pelotage gratuit car dans la confusion ambiante (la foule !) ces Messieurs à l’obscénité au bord de la braguette, n’hésitent pas, par inadvertance, à malencontreusement entrer en contact avec  l’enveloppe charnelle de la gente ovarienne !  

 

Ah ces types, des vrais porcs à la queue (en tire-bouchon ?) frétillante, au regard humide (à moins que ce ne soit la dite queue (de billard) qui ait la larme à l’œil ! Rhoo, petite cochone !) et au groin (oui le groin !) sensible à la moindre phéromone !  

 

A certains moments, j’ai cru que certaines rétines allaient sortir de leur orbites (tant que ce n’était pas aut'choz !) tellement que ces affamés ne savaient plus où scotcher de la rétine et à quel booty se vouer !

 

Puahhh,

 

Dégueulasse !

 

La quintessence hormonal couillaire atteignit son paroxysme quand certains ont cru bon de clôturer cette fabuleuse soirée par un combat de coq improvisé qui s’est bien évidemment terminé en bain de sang ! On ne pouvait pas célébrer nouvelle année sous de meilleurs auspices !

 

Et enfin, ma chère voisine, pour faire honneur à son titre de Connasse de Voisine est venue cet après-midi se plaindre que le tapage nocturne ça commence à bien suffire, parce que bon, le «31 décembre » tout le monde ne réveillonne pas et que j’ai pas que ça à faire (?!?) de venir frapper à votre porte pour vous demander de diminuer le volume sonore (ah bah non, c’est tellement plus « fun » de subir toute la nuit et ruminer) et venir râler maintenant après avoir passé une nuit blanche à cause de mon absence totale de vie sociale (parce ce que je suis trop aigrie, rabat-joie, et casse-couilles pour être invitée ou que ce soit !) et vous faire comprendre bah que j’aimerais bien ne plus vous avoir comme voisine en fait ou alors comme voisine morte, parce que le simple fait que vous respiriez le même air que moi me dérange un gros peu en fait…

 

Ah Ok, bien sûr … ! Et tu sais quoi ? Ta gueule !

 

Ah et au fait, j’ai failli oublier : « Bonne Année ! »

 

 

C’était Cunégonde DeLaRoche qui rêve de lui décoller une droite à cette Connasse !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article