Correspondance et caetera...

Publié le par Cunégonde DeLaRoche

 

Avec l’Elu, nous communiquons essentiellement par SMS.

Nous encombrons rarement les lignes du réseau des télécommunications par moult appels incessants et/ou inlassablement longuets…qui servent à rien !

 

Pourtant, jouissant d’un forfait illimité pour les appels et lui d’une simple mobicarte rechargeable, il avait été implicitement convenu et tacitement établi lors de sa prise de fonction qu’il m’appartiendrait de prendre l’initiative de faire vibrer/sonner/silencieuser son téléphone afin de maintenir un ersatz de relation.

 

Néanmoins, détestant rien tant que de pester contre la meuf/pouf/pétasse/hôtesse d’accueil de sa messagerie vocale, désormais je ne l’appelle pour ainsi dire jamais…(enfin, jamais de mon propre chef !).

 

J’attends bien sagement un message de récriminations/réprimandes/plaintes/reproches quémandant un putain de signe de vie de ma part. Au choix, si je suis d’humeur vénère, je l’envoie texto chier comme un malpropre et nous entamons une énième joute verbale enflammée dont l’objectif sera de balancer à la gueule de l’autre le plus grand nombre de vieux dossiers !

Ou si je suis d’humeur niaiseuse, je suis capable de trouver cette délicate requête toute « choubidou », emprunter alors une voix de petite fille de rigueur et composer niaiseusement son numéro pour lui signifier que je l’aime d’amour !

Béats comme des cons après avoir échangé bon nombre de sottises dégoulinantes de GnanGnanterie, il n’est pas rare que nous poursuivions cette comédie ridicule par une correspondance mielleusement abjecte d’une demi-douzaine, Puissance au Carré de deux, Racine (Corneille et Boileau) de neuf de Short Mini Messages !

 

Cette correspondance connaît une alternative tout aussi ridicule qu’est l’altercation des messages Niaiseux Vs Conflictuels ! Il n’est donc pas rare que alternions des « Je t’aime », « Tu m‘saoules », « J’t’emmerde », « N’empêche que tu me manques », « Nan mais sérieux, tu me gaves », « Nan mais je te rassure, c’est réciproque », « Bon, on se voit quand ?  J’ai faim de toi ! » dans la même journée… On pousse même le vice de tomber dans les extrêmes et d’alterner le champ lexical des daubes cathodiques d’avant-après sieste et le champ lexical de la mauvaise foi mesquine et agressive !

 

Nul besoin de nous préciser que mon gars est un fervent adepte du premier lexique tandis que je suis doctorante en second !

 

Car par le plus grand des hasards, L’Elu et Moi-Même avons interverti nos rôles : c’est moi le Bonhomme, c’est lui la Meuf ! Meuf genre mode chieuse, « Dis, est-ce que tu m’aimes ? », « Pourquoi tu m’aimes ? », « Prouve-moi que tu m’aimes ! » aux antipodes de mes « Putain, mais j’ai la dalle ! », « J’ai envie de te faire des choses, tu viens quand ? », « On baise quand ? Avant ou après manger ? »

 

Il pousse même le vice de kiffer les câlins. Mais genre, les câlins chastes ! (Si j’ai le malheur de vouloir partir à la recherche de son machin que j’espère tout dur, il est tout à fait capable de court-circuiter mes projets par un « Bébé, t’as pas juste envie de profiter de cet instant ? » (ou tout autre excuse bidon de ce style !)

 

Attitude qui me laisse pantoise étant donné que durant son plan quadriennal, il a parfaitement su remplir ses fonctions de ‘’Mec’’ avec une certaine poigne et une certaine fermeté.

 

Le plan triennal de son digne successeur lui a manifestement laissé quelques séquelles. Séquelles d’ordre psychologique, un autre est passé sur (en ?) moi, et, moteur (mécanique ?) dans la mesure où l’âge aidant, Monsieur a perdu sa vigueur d’antan !

 

Et en contrepartie, ce niaiseux de muscle pompeux de mon gars, dit L’Elu, joue les midinettes effarouchées en mal de Mots Doux, que j’ai renommé spécialement pour l’occasion « Maux Doux Maudits », puis par déformation « Maux Doux Maudits soient qui mal y pensent ! ».

 

Mais, j’ai envie de penser à mal !

Parce que c’est pas tout, mais j’ai faim Bordel !

 

C'était Cunégonde DeLaRoche qui a les crocs sa grand mère !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamalilou 07/03/2011 09:42


jme tape une de ces barres de rire...
ça c'est du texte à kiffer...
m'est avis qu'une cohorte de meufs vont se reconnaître dans ce topo...
délicieux au demeurant:o))
jour bon ma tite affamée!


Cunégonde DeLaRoche 13/03/2011 21:17



Tu m'en vois fort aise !


Si si...


Hey mais dis-moi Mama, j'ignorais que tu étais bilingue : j'entends par là que tu maitrises à donf le Kikoolol. Am really impressed !